Ne gémissons pas de nos frayeurs, et que la vue de notre faiblesse ne nous décourage nullement. Fortifions-nous par l’humilité. Voyons clairement notre impuissance personnelle, le rien que nous sommes quand Dieu ne nous prête pas secours. Confions nous en sa Miséricorde, défions nous entièrement de nos forces, soyons convaincus que notre faiblesse vient uniquement de ce que nous nous appuyons sur elle.

Sainte Thérèse d’Avila, Pensées sur l’Amour de Dieu, 3